Pourquoi Kavarna Sarl a-t-elle décidée de mettre son logiciel sous licence libre ?

La société Kavarna a finalisé le logiciel Variation dans le cadre de divers projets clients de 2012 à 2013.

Variation est pour nous une fabuleuse carte de visite technologique qui se diffuse beaucoup plus rapidement sous licence libre.

Les besoins ponctuels en terme d'accompagnement et de soutien spécifiques de certains clients et prestataires nous permettent de financer la poursuite de la R&D du logiciel et d'apporter à tous nos utilisateurs de solides garanties d'évolutivité, de qualité et de longévité.

Par là même, nous démocratisons le logiciel de gestion de dossiers d'usagers en le rendant accessible à tous les établissement et services du social.

Une installation basique mais performante est ainsi à la portée de tout service ou établissement. L'action rémunérée voire bénévole de techniciens notamment de proximité peut s'exercer librement, sans contrainte financière et juridique imposée par l'éditeur du logiciel.

Qu'est ce qu'un logiciel libre ?

Un logiciel libre est fonctionnellement et techniquement un logiciel comme les autres. Ce sont les droits d'utilisation très larges et les approches de développement collaboratif qui caractérisent essentiellement ce type d'outil.

L'intérêt des logiciels libres n'est plus à démontrer. Ils proposent une alternative économique réelle aux logiciels dits "propriétaires" (fermés) qui ne proposent aucun accés au code, induisent une dépendance totale envers l'éditeur et entraînent des frais de licence récurrents importants et sans valeur ajoutée pour l'utilisateur.

Le logiciel libre représente en France un marché de plus de deux milliards d'euros. Plus de 80% des entreprises ont déjà utilisé des logiciels libres. En 2012, la part du logiciel libre dans les dépenses informatiques des administrations françaises a atteint 20%, en croissance continue depuis dix ans.

Parmis les logiciels les plus connus du grand public et des professionnels, on notera Firefox, Wordpress, Magento, Prestashop, Spip, Joomla ou LibreOffice (ex. OpenOffice).

L'administration publique reconnaît depuis plusieurs années l'importance des logiciels libres et en recommande l'usage. Le Premier ministre a officiellement invité les administrations françaises à faire usage des logiciels libres (circulaire).

Qui est responsable d'un logiciel libre?

Selon le type de structure en charge du développement du logiciel, l'approche dite "communautaire" est plus ou moins sophistiquée. Il est important de distinguer les logiciels professionnels libres édités par des entreprises des logiciels conçus par des individus qui se rassemblent sur un projet commun. Le logiciel Variation est édité par la société Kavarna Sarl qui en garantit le fonctionnement et la pérennité. Kavarna vous propose toutes les garanties d'usage pour un logiciel professionnel, plus une garantie supplémentaire : la liberté de l'utiliser librement !

Un logiciel libre est-il vraiment adapté aux établissements et services du social ?

Le logiciel libre permet à l'utilisateur qui le souhaite d'être le plus autonome possible. Cette approche est tout particulièrement adapté au secteur du social pour qu'il se libère des cout de licences récurrents qui pèsent lourdement sur leur budget informatique.

Il permet notamment de développer efficacement des initiatives de mutualisation des couts de développement entre structures de meme type.

En fonction des compétences sur le terrain ou des efforts de mutualisation entre établissements, des ressources suffisantes peuvent être identifiées et limiter ainsi au maximum les dépenses additionnelles de mise en oeuvre.

Qu'est ce que la licence AGPL ?

Les logiciels dits "propriétaires" (non libres) proposent des contrats de licence personnalisés et reconnus acceptés dans leur intégralité par l'utilisateur lors de l'installation. La structure, longueur et complexité des contrats ne permettent pas une lisibilité réelle pour l'utilisateur.

Les logiciels libres sont eux proposés dans le cadre de contrats de licences "prédéfinis" assurant la fiabilité juridique du document et leur transparence vis-à-vis de l'utilisateur. L'éditeur n'est plus l'auteur du contrat mais se réfère à des documents publics préparés par des structures compétentes et reconnues.

Les licences GNU ont été mises en place afin de permettre à des éditeurs de publier leurs travaux logiciels sous licence libre. La Licence "GNU Affero General Public License" (ou AGPL) est une licence libre dérivée de la licence publique générale (GNU) avec une partie supplémentaire couvrant les logiciels utilisés sur le réseau (mode dit "SaaS". Elle a été écrite par Affero pour autoriser les droits garantis par la GPL à couvrir les interactions avec des produits à travers un réseau comme Internet, ce que la GPL ne fait pas.